Un moulin restauré

L’ensemble bâti du moulin du pont de Seillant est situé au fond de la vallée de l’Anglin . La date précise de son installation n’est pas connue. Le bâtiment qui constitue le moulin est une belle construction de plan carré en pierres du pays couvert en petites tuiles, peut-être du 18ème siècle. Son premier meunier connu est Sylvain Gatefait, né le 17 juillet 1758 à Sacierges-Saint-Martin.

En 1863, le moulin avait 2 roues, plus petites que celle qu’il a actuellement. Vers 1891, son propriétaire change une partie du mécanisme intérieur (le rouet de fosse) et remplace les deux roues par une seule, d’un diamètre plus important. C’est une roue à auges alimentée par le haut : elle tourne donc dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Le moulin de Seillant avait 2 paires de meules, l’une pour écraser le blé et l’autre pour des grains moins nobles destinés à l’alimentation du bétail. Les pelles et la roue en chêne viennent d’être refaites à neuf. La roue pèse plus d’une tonne. Elle tourne sur un axe en métal supporté par 2 roulements. L’un est neuf en acier étanche, l’autre est ancien, en bronze sur bagues.

La commune de CHAILLAC a acquis le moulin de Seillant en 1993, suite au décès de son dernier occupant Monsieur Charles DEBOIS, puis l’a restauré en 2002. Il est aujourd’hui géré par l’Association Patrimoine et Paysages Ruraux, (A.P.P.R.) en tant qu’espace de sensibilisation au patrimoine et aux paysages ruraux.